ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Médecine et Chirurgie du Pied

Foot Medicine and Surgery
0759-2280
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 25/3 - 2009  - pp.92-104  - doi:10.1007/s10243-009-0197-4
TITRE
Preuve de la décharge d’un pied diabétique en baropodométrie

TITLE
Pedobarographic proof of off-loading wounds in the diabetic foot

RÉSUMÉ

L’urgence de la décharge du pied diabétique lorsqu’il existe une plaie bénéficie d’un consensus. Les conditions d’y parvenir sont davantage réunies lors d’immobilisations strictes inamovibles. Toutefois, deux problèmes contingents ne sont pas abordés dans un tel consensus: la qualité de vie et le coût social avec de telles immobilisations, puis la conduite à tenir en période transitionnelle entre cicatrisation et retour à une vie ordinaire du patient, c’està-dire reprise du temps en charge dans les conditions habituelles. Les alternatives existent, permettant de proposer une vie plus active qui se rapprochera progressivement de la normale au fur et à mesure de l’évolution en fin de cicatrisation et dans la période de postcicatrisation. Quelle que soit la solution amovible, elle n’a de chances d’aboutir que si le patient est raisonnable et comprend les règles du contrat implicite qu’il a passé avec l’équipe multidisciplinaire qui le prend en charge: en échange de la promesse d’une vie plus acceptable pendant le temps de la cicatrisation, il doit respecter les contraintes de la méthode adoptée et ne pas succomber aux pièges de l’amovibilité du système. Cette prise de risque peut conduire à des échecs dangereux; elle est minorée si un dialogue s’engage tôt entre l’équipe et le patient (et ses aidants), en s’appuyant sur les images démonstratives de ce qu’est la décharge de la zone soignée au cours de gestes réalisés quotidiennement. Les images doivent délivrer la preuve de l’efficacité de la solution mise en place. La baropodométrie peut fournir de telles images à usage didactique et pour une médecine de preuves. Pour cela, après avoir choisi pour des raisons pragmatiques les platesformes baropodométriques (PFB), nous avons dû élaborer des protocoles permettant, en un temps et un coût compatibles avec l’exercice en cabinet, d’assumer ces objectifs aux différents stades de prévention et de cicatrisation. Ainsi sont envisagées les situations d’autonomie les plus variées, en lien avec les antécédents des patients et leurs pathologies intriquées. Cette démarche affinée sur plus de dix ans a nourri des réflexions sur la décharge d’une plaie et fait évoluer notre panel de solutions, réflexions présentées ici.



ABSTRACT

It is generally agreed that offloading the diabetic foot when it presents lesions is a matter of urgency. Achieving this is somewhat easier if the foot is strictly and immovably immobilised. Nevertheless, there are two problems that are not addressed in this general consensus: the effect on quality of life and the social cost of such immobilisations, and the best approach during the transitional period between healing and a return to normal life, in other words, returning to weight-bearing in the usual conditions. Various alternatives exist that enable a fairly active life to be offered, with a gradual return to normal as healing is completed and in the post-healing period. Whatever removable option is chosen, it can only work if the patient is sensitive and understands the rules of the implicit contract agreed with the multidisciplinary team responsible for treatment: in exchange for the improved quality of life offered during healing by the method selected, the patient must accept that it has certain constraints and not allow him/herself to succumb to the temptation of removing it. Doing so runs the risk of failure, but this risk is reduced if the team is quick to establish a dialogue with the patient and his/her helpers, using illustrations to show how the area being treated can be offloaded during everyday activities. Such illustrations must prove that the chosen method works. Pedobarography can provide such images, which are suitable for teaching purposes as well as for providing medical proof. Once we had selected pedobarographic platforms, for practical reasons, we therefore needed to develop protocols that would enable us to achieve these objectives at the various stages of prevention and healing, in a manner that was feasible with respect to both time and financial costs in private practice. The protocol would also need to be applicable to a wide range of levels of independence and take into account patients’ previous history and complex pathologies. This approach, honed down over a period of more than ten years, has fuelled our thinking towards offloading lesions and impacted our range of solutions. The results are presented below.



AUTEUR(S)
J.-Y. CORNU

MOTS-CLÉS
Baropodométrie, Pied diabétique ouvert, Décharge, Activité vie quotidienne (AVQ), Multidisciplinarité

KEYWORDS
Pedobarography, Open diabetic foot wounds, Off-loading, Activities of daily living (ADL), Multidisciplinary

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (597 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier