ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Médecine et Chirurgie du Pied

Foot Medicine and Surgery
0759-2280
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2004 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 28/1 - 2012  - pp.15-23  - doi:10.1007/s10243-012-0328-1
TITRE
Évaluation des résultats du traitement fonctionnel et chirurgical des fractures thalamiques du calcanéus : à propos d’une série rétrospective de 304 cas

TITLE
Results of functional and surgical treatment of thalamic calcaneus fractures: about a retrospective series of 304 cases

RÉSUMÉ

La prise en charge des fractures thalamiques du calcanéus est souvent affaire d’école, sans corrélation systématique avec les lésions ostéochondrales. Le but de cette étude rétrospective était d’évaluer les résultats du traitement fonctionnel et chirurgical et de préciser les indications thérapeutiques en fonction de la comminution thalamique et de la situation du trait fondamental.

Il s’agissait d’une étude rétrospective réalisée entre 1990 et 2008. La fracture devait être thalamique avec une extension articulaire possible à l’articulation calcanéocuboïdienne. Un scanner initial était systématique pour analyser les lésions chondrales et la dysmorphie du bloc calcanéopédieux. À la révision, le score de Kitaoka ne devait pas être perturbé pas des lésions associées neurologiques ou de l’appareil locomoteur.

Trois cent quatre fractures, soit 264 patients, ont été incluses. Le recul moyen était de 39 mois. La population était masculine (78 %) avec 38 % d’accidents du travail (AT). Le traitement était fonctionnel dans 172 cas et chirurgical dans 132 cas (89 reconstructions arthrodèses et 43 ostéosynthèses). Le paramètre AT dégradait la durée d’arrêt de travail et le score de Kitaoka quel que soit le traitement réalisé. L’articulation sous-talienne était arthrosique à la révision dans 90 % des cas. Le score de Kitaoka était corrélé à la reconstruction du bloc osseux calcanéen. Il était supérieur dans le groupe des fractures verticales traitées par ostéosynthèse ou reconstruction arthrodèse versus le traitement fonctionnel.

L’analyse de la littérature confirme l’importance de l’influence du paramètre patient (sexe, âge, bénéfice secondaire) sur le résultat fonctionnel final. Le traitement chirurgical présente un taux élevé de complications qui oblige une sélection des indications opératoires pour espérer une amélioration significative du score de Kitaoka. Le taux élevé d’arthrose secondaire et précoce de l’articulation soustalienne dans les séries de la littérature est un argument important pour orienter vers une reconstruction arthrodèse d’emblée si la reconstruction de la surface thalamique semble impossible.

Le traitement fonctionnel reste le traitement de référence sous réserve d’une congruence globale de l’articulation sous-talienne. Une ostéosynthèse semble indiquée dans les fractures simples à trait fondamental interne associées à une verticalisation du thalamus latéral. L’arthrodèse doit être réservée aux fracas thalamiques.



ABSTRACT

The treatment of thalamic fractures of the calcaneus is often an institutional decision, with no systematic correlation to osteo-chondral lesions. The aim of this retrospective study was to evaluate the results of functional and surgical treatment and to clarify the therapeutic indications based on the thalamic comminution and the position of the thalamic fundamental fracture line.

It was a retrospective study conducted between 1990 and 2008. The fracture should involve the subtalar joint with an extension possible at the calcaneocuboid joint. Iinitial CT scans were carried out systematically to analyze the chondral lesions and the dysmorphia of the calcaneus bone. Cases were not included if the Kitaoka score was affected by neurological lesion or musculoskeletal sequela.

Two thousand six hundred (and) twenty-four patients or 304 fractures were included. The average time of the revision of results was 39 months. The population was male (78%) with 38% of work-related accident. The treatment was functional in 172 cases, and surgical in 132 cases (89 subtalar arthrodesis with bone reconstruction and 43 osteosynthesis). The parameter “work-related accident” degraded the duration of sick leave and the Kitaoka score regardless of the treatment carried out. Subtalar joint osteoarthritis was present in 90% of cases reviewed. The Kitaoka score was correlated with the reconstruction of the calcaneus bone. It was higher in the group of vertical fractures treated by internal fixation or arthrodesis reconstruction versus functional treatment.

Review of the literature confirms the importance of the patient parameters (sex, age, secondary benefit) on the final functional outcome. Surgical treatment has a high rate of complications, which requires a selection of the surgical indications in order to improve the Kitaoka score. The high rate of early secondary osteoarthritis of the subtalar joint, noted in a series of literature, is an important argument to advise a subtalar arthrodesis with calcaneus bone reconstruction immediately if the subtalar joint reconstruction seems impossible.

Functional treatment is the best choice for calcaneus fractures, with a global congruency of the subtalar joint. Osteosynthesis seems appropriate for simple fractures with an internal fundamental fracture line associated with a verticalization of a lateral thalamus fragment. Arthrodesis should be reserved for comminuted fractures.



AUTEUR(S)
X. ROUSSIGNOL, G. CARVALHANA, G. POLLE, F. DUPARC, F. DUJARDIN

MOTS-CLÉS
Fracture, Calcanéus, Arthrodèse, Traitement fonctionnel, Ostéosynthèse

KEYWORDS
Fracture, Calcaneus, Arthrodesis, Functional treatment, Osteosynthesis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (308 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier